Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 mai 2018 - 05:00

Date et lieu du combat annoncés prochainement

Francis Lafrenière, prêt pour son combat revanche contre Albert Onolunose

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Même si Albert Onolunose lui a fait vivre sa première défaite en cinq ans, Francis Lafrenière est prêt pour un combat revanche. La date et le lieu de cet affrontement seront dévoilés prochainement, mais le  « People Champ » est confiant de récupérer sa ceinture de champion des poids moyens NABO.

« Je veux gagner en premier lieu car je n’aime pas perdre, mais aussi pour prouver que j’ai ma place dans le classement mondial. Tous les combats sont importants même si celui-ci a un petit quelque chose de spécial à mes yeux », précise le boxeur demeurant à Les Coteaux.

Rappelons que le premier combat entre Lafrenière et Onolunose a été très serré au niveau du pointage. Pour plusieurs, le pugiliste de la région aurait dû gagner alors que d’autres sont d’accord avec le résultat du tête-à-tête entre les deux sportifs.

« Peu importe, le fait est que je n’ai pas gagné. À la suite de cette défaite, j’ai eu plusieurs rencontres avec mes coachs et on a ajusté notre stratégie en vue de ce second rendez-vous avec Onulunose. Rendu à notre niveau, ce sont des détails qui font la différence », ajoute-t-il.

Ajustements stratégiques

Parmi les détails qui figurent dans la stratégie de Lafrenière, on peut nommer l’écoute de vidéo de son adversaire. « Au niveau physique, on revient un peu à la base. Je pratique mes jabs allongés et quelques autres notions qu’on prend parfois pour acquise », philosophe l’athlète qui possède son propre gym à Saint-Clet.

Y-a-t-il une technique de son adversaire qui l’a surpris lors de leur premier face-à-face? « Je ne pensais pas qu’il accrocherait autant. Mon équipe l’a calculé et pendant tout le combat, il l’a fait 141 fois. Ça fait partie de sa stratégie de couper mes attaques en accrochant. Maintenant, je le sais et je peux ajuster mon plan de match en conséquence. »

À la suite de sa défaite, Francis avoue s’être remis en question. « Pas sur mon avenir, mais plus sur ce que j’avais fait de mal dans ma préparation. Est-ce que j’avais négligé quelque chose? Est-ce que mes nombreuses occupations avaient joué un rôle dans ce résultat? Ça m’a pris deux semaines à m’en remettre grâce à mes entraîneurs, ma famille, mes amis et les nombreux supporteurs locaux », confie-t-il. Dans la vidéo plus haut, il explique l’impact du support local sur sa carrière.

Pour cet ultime rencontre avec Onolunose, Francis Lafrenière s’entoure de sa deuxième famille, les frères Otis et Howard Grant. La relation qui lie le trio date d’il y a maintenant 13 ans.  « Otis a été sacré champion dans la catégorie des poids moyens NABO en 1998. J’aimerais pouvoir mettre de nouveau la main sur la ceinture pour lui rendre cet honneur », conclut-il.

Les détails entourant le combat revanche seront dévoilés prochainement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.