Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2018 - 05:00

Dossier autoroute 20 : un plan de travail serait adopté sous peu

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Annoncée en mai dernier, la Table d’échange sur la mobilité mise en place pour le Corridor A-20 se veut un exercice collaboratif axé sur une planification concertée ayant pour but d'assurer un meilleur arrimage entre l'aménagement du territoire et les besoins en matière de mobilité durable, de sorte à planifier de manière organisée les interventions à court, moyen et long terme dans ce corridor. 

Elle a permis de réunir des intervenants politiques, économiques et institutionnels concernés par ce tronçon de sept kilomètres allant de Vaudreuil-Dorion à L’Île-Perrot, au sein d’une démarche commune et de présenter une proposition de plan de travail laquelle pourra être bonifiée et subséquemment adoptée par les parties prenantes.

La démarche repose sur une participation active de partenaires clés dont les rencontres de travail sont prévues sur un court échéancier.

« Je suis fière de contribuer à mettre en place cette plate-forme dans notre région, et ce, avec mon collègue et ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin. Grâce à l’expression des différents besoins des parties prenantes et à la définition d’une stratégie commune d’intervention, la Table d’échange sur la mobilité – corridor A-20 permettra un meilleur arrimage entre l’aménagement du territoire et les besoins en matière de mobilité durable, mais surtout mettre en place des mesures intérimaires pour réduire les inconvénients des utilisateurs du réseau routier local », de dire Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil.

D'ailleurs, alors qu'elle était mairesse de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Mme Nichols s'est longuement penchée sur le dossier de l'autoroute 20.

Lors de cette rencontre, la table des élus regroupant les maires des villes de Vaudreuil-Dorion, Pincourt, L’Île-Perrot, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et Terrasse-Vaudreuil ont discuté et échangé de l’information avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, la MRC de Vaudreuil-Soulanges, le Réseau de transport métropolitain (exo) ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges, préparant ainsi le terrain pour le deuxième groupe soit la table technique. Ces deux groupes assureront la progression des travaux de la Table d’échange.

«Je me réjouis de la formation de ce comité et je souhaite que celui-ci puisse permettre d’apporter des solutions à court terme pour apaiser la congestion routière dans le secteur », a de son côté, souligné le préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la municipalité de Rivière-Beaudette, Patrick Bousez.

Des rencontres techniques sont prévues à l’automne, permettant aux organisations respectives de préparer durant l’été les principaux contenus à partager. Dès l’hiver 2019, le Ministère amorcera la rédaction d’un rapport synthèse avec la collaboration des partenaires et une version finale devrait être partagée au printemps 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Il y avait déjà plusieurs année de cela qu'un projet avait été ellaboré pour l'autoroute 20, tout cet ouvrage avait été déja fait, celui-ci devait débuté en 2015! On recommence a zéro? Bien sur le parti libéral réaborde le sujet puisqu'il y a des élections qui s'en viennent cette automne. Une fois les élections passé ils pourront repoussé cet question pour plusieurs années. La région est acquise et les promesses sont vides. Ces réunions font un beau spectacle.

    Économie - 2018-07-12 08:38