Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2018 - 12:28 | Mis à jour : 13:53

Sensibiliser la jeunesse, un arbre à la fois

Par Jessica Brisson, Journaliste

Près d'une quarantaine d'étudiants de l'école primaire de la Samare de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, ont participé à la plantation de quatre nouveaux arbres dans le parc adjacent à l'école, le mercredi 16 mai.

L'initiative du département d'horticulture de la Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot avait pour but de sensibiliser les enfants à l'environnement et à l'importance des arbres dans la nature et dans la vie en général.

« Dans le parc nous avons plusieurs frênes touchés par l'agrile du frêne, ou qui le seront éventuellement. C'est pour cette raison que nous avons décidé de planter quatre nouvelles essences d'arbres, avant que la cour ne se retrouve sans verdure », explique Marie-Pierre Larivière, responsable du département d'horticulture au sein de la Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Ainsi, le parc compte maintenant un micocoulier, un chêne bleu, un chicot du Canada et un ostryer de Virginie.

« Puisque les enfants verront tous les jours ces nouveaux arbres, nous avons eu l'idée de les impliquer dans le processus en leur donnant un court atelier sur l'importance de bien prendre soin des arbres et de l'environnement en général. De plus, ils auront maintenant une bonne idée de comment on plante les arbres et pourront voir l'évolution de ceux-ci année après année », poursuit Mme Larivière.

Des élèves de tous les niveaux scolaires ont participé activement à cet atelier et c'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'ils ont posé de nombreuses questions et regarder l'équipe de Mme Larivière travailler, tout juste avant de repartir avec leur propre pousse d'arbre pour planter à la maison.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.