Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2018 - 11:00

700 demandes dans 140 pays

Sûreté du Québec: résoudre des enquêtes aux quatre coins du monde

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Saviez-vous que la Sûreté du Québec possède un Bureau des relations internationales, du patrimoine et du protocole qui coordonne les demandes entrantes et sortantes d’entraide judiciaire internationale ? Depuis 2014, cette organisation a assuré le suivi de 700 demandes dans 140 pays. 


Cette instance, aussi appelée Relex coordonne de grands dossiers d’enquêtes criminelles, des cas de fraude, d’extorsion, d’agressions sexuelles et de crimes non résolus. Ces derniers datent parfois de plusieurs dizaines d’années. 


La mondialisation des communications jumelée à la venue de l’internet a eu un impact sur les demandes d’entraide judiciaire internationale. Celles-ci ont bondi au cours des dernières années. En 2017, le bureau a répondu à 186 d’entres elles. Cela permet de freiner la criminalité de part et d’autre de l’océan : Russie, Australie, Argentine, États-Unis, etc.


« C’est avant tout un travail de collaboration avec des collègues policiers de la Direction des enquêtes criminelles, des agents de liaison de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), des procureurs de la couronne pour les aspects légaux ainsi qu’avec plusieurs corps policiers à l’étranger », explique le responsable de Relex.


Plusieurs implications variées 


Depuis sa mise sur pied, le bureau a porté assistance sur de nombreux dossiers. En voici quelques exemples concrets. 


Menaces virtuelles


L’entité œuvre avec différents corps policiers aux États-Unis, dont INTERPOL Washington, le New York State Police, le United States Marshals Service et le Federal Bureau of Investigation (FBI) pour plusieurs dossiers. Par exemple, un jeune résident de Montréal a vu son compte de jeux virtuels suspendu. Celui-ci se pensait invisible et non retraçable sur la toile. Il a écrit des propos menaçants contre une compagnie sur le blogue d’un jeu en ligne. La police californienne a alerté le FBI via l’agent de liaison à Ottawa, qui a contacté le Bureau. Celui-ci a coordonné une intervention policière rapide auprès du fautif.


Habiles stratagèmes à déjouer


La démocratisation et l’omniprésence du web dans nos vies offrent une porte d’entrée facile pour les fraudeurs. Ces derniers font preuve d’une grande habileté et usent d’une variété de stratagèmes pour manipuler leurs victimes. Les fraudeurs ont parfois le temps de causer bien des dommages avant de se faire arrêter.


En 2015, plus de 5 000 personnes âgées ont été arnaquées aux États-Unis. Le stratagème a été réalisé par des fraudeurs, dont certains qui étaient établis à Montréal.


Dans cette affaire, le bureau a assisté le Directeur des poursuites criminelles et pénales dans les procédures légales pour permettre l’extradition de trois Québécois aux États-Unis afin qu’ils subissent leur procès.


Travailler avec la communauté pour prévenir des suicides Les cas d’appel à l’aide dans les réseaux sociaux de sites francophones sont courants. Relex intervient rapidement pour trouver l’émetteur et veiller à ce que des équipes soient dépêchées sur place.


Diffuser les bonnes pratiques Les membres de l’équipe Relex sont continuellement à la recherche de nouvelles pratiques efficaces. Le transfert d’expertise entre organisations policières permettant d’innover dans nos pratiques est un aspect indispensable pour la Sûreté du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.