Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juillet 2018 - 12:00

Projet de réfection de la digue de la centrale des Cèdres - Le rapport du BAPE est maintenant public

Par Jessica Brisson, Journaliste

À la demande de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) a rendu public son rapport sur le Projet de réfection de la digue de la centrale des Cèdres par Hydro-Québec. Ce mandat d'enquête et d'audience publique a débuté le 26 février dernier. 

Considérant la vétusté de la digue, les modifications de ses conditions d'exploitation et les signes de détérioration observés, la commission d'enquête conclut que la réfection de la digue est nécessaire. Toutefois, la commission formule plusieurs avis pour mieux intégrer le projet dans son milieu d'accueil et réduire ou limiter son empreinte écologique.

La concertation avec le milieu d’accueil

Les conclusions de l’audience publique, révèlent que les préoccupations et les opinions des participants, principalement des représentants des municipalités et des municipalités régionales de comtés touchées, ont surtout porté sur le milieu naturel et les activités récréotouristiques, sur le paysage et la végétation sur la digue, sur la gestion de l’eau et des bassins et, enfin, sur le choix de la méthode d’imperméabilisation de la digue.

Notez que la MRC de Vaudreuil-Soulanges, seule requérante ayant demandé spécifiquement une audience publique, aurait souhaité qu’Hydro-Québec la considère comme partenaire pour lui permettre de contribuer de façon tangible au développement du projet. Il serait important qu’Hydro-Québec réexamine sa démarche afin d’impliquer davantage les partenaires régionaux, et ce, dès les premières étapes de conception d’un projet. L’atteinte d’un consensus et d’une acceptabilité sociale serait alors favorisée. 

Des impacts sur plusieurs milieux

Les travaux de réfection auraient des impacts sur les milieux humide et aquatique avec des pertes permanentes et temporaires. Des impacts sur l'habitat du poisson seraient également attendus, en lien avec les pertes de la végétation aquatique et littorale et avec la perturbation du milieu par les divers travaux de réfection de la digue. 

Il est donc important qu'un programme de compensation soit planifié, approuvé et mis en place. De façon plus particulière, les pertes temporaires devraient faire l'objet d'un suivi pour assurer leur évaluation en continu et pour mettre éventuellement en place des mesures correctives.

Les plus récentes recherches révèlent que la présence de végétation sur les ouvrages hydrauliques peut nuire à leur entretien et présenter des risques pour leur stabilité, mais elle peut également être avantageuse en contrôlant l'érosion et en jouant des rôles écologiques et paysagers valorisés socialement. Si la commission partage l'avis d'Hydro-Québec à l'effet qu'il n'est pas souhaitable d'introduire ou de laisser des arbres s'implanter aux endroits où la digue aurait fait l'objet d'une réfection, elle estime néanmoins qu'il est envisageable et même souhaitable d'y introduire et d'y gérer d'autres formes de couverts végétaux.

Concernant le climat sonore, le milieu ambiant est généralement caractérisé par des niveaux de bruit déjà supérieurs aux niveaux préconisés par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. En conséquence, le Ministère devrait obtenir l'assurance que toutes les mesures d'atténuation du bruit attribuable au projet aient été envisagées.

Enfin, la réfection de la digue de la centrale des Cèdres pourrait détériorer la qualité de l'air en raison de l'émission de poussières de sources fixes et mobiles. Comme Hydro-Québec ne s'est pas engagé à en assurer le suivi, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques devrait exiger qu'un programme de suivi soit mis en place pour s'assurer du respect des normes et procéder à des mesures de mitigation le cas échéant.

Le rapport d'enquête et d'audience publique sur le Projet de réfection de la digue de la centrale des Cèdres dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges est maintenant disponible. Vous pouvez le consulter dans les centres de documentation du BAPE, à la bibliothèque municipale des Cèdres, de même que dans le site Web du BAPE à l'adresse www.bape.gouv.qc.ca.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.