Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 juin 2018 - 05:00 | Mis à jour : 08:35

Le cégep du Vieux Montréal rend hommage à la grande Madeleine Arbour

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Dans la foulée des célébrations entourant le 50e anniversaire des cégeps, le cégep du Vieux Montréal a rendu hommage à Mme Madeleine Arbour en procédant à l’inauguration d’une salle portant son nom et en lui décernant le premier diplôme d’études collégiales honoris causa de son histoire.

Résidente de L'Île-Perrot depuis de nombreuses années, Madeleine Arbour a contribué à l’avancement des mentalités au Québec en éveillant femmes et enfants à la culture, à l’art et à la beauté grâce aux émissions Femmes d’aujourd’hui et La Boîte à surprises diffusées à Radio-Canada.

Artiste engagée, audacieuse et libre, elle a joint le groupe des Automatistes réunis autour de Paul-Émile Borduas, devenant ainsi, en 1948, l’une des 15 cosignataires (dont 7 femmes) du manifeste du Refus global, texte fondateur de la modernité artistique au Québec.

Première femme à avoir présidé le Conseil des arts de la communauté urbaine de Montréal, Madeleine Arbour a reçu de nombreux honneurs dont le titre de Chevalière de l’Ordre national du Québec pour l’ensemble de son œuvre et un doctorat honoris causa de l’Université du Québec à Montréal.

Véritable pionnière des domaines du design, des arts visuels et des communications, madame Arbour a été professeure à l’Institut des arts appliqués de Montréal à partir de 1969, puis au cégep du Vieux Montréal. Elle est à l’origine de la création du programme d’esthétique de présentation devenu par la suite Design de présentation, où elle a enseigné jusqu’en 1982 tout en poursuivant en parallèle une carrière médiatique et artistique.

Née à Granby en 1923, Madeleine Arbour a eu deux enfants, dont l'artiste multidisciplinaire de Coteau-du-Lac, Annick Gauvreau. Elle a aujourd’hui deux petites-filles et quatre arrière-petits-enfants.

Parmi ses multiples réalisations professionnelles, notons le réaménagement et la décoration des trains de Via Rail Canada, des intérieurs d’avions d’Air Canada, de nombreuses vitrines et de restaurants, de la résidence du Gouverneur général du Canada, de l’atelier du peintre Jean-Paul Riopelle ainsi que la création de costumes et décors de théâtre, de murales et de tapisseries.

Un diplôme honoris causa et une salle en son honneur

Le 13 juin 2018, le cégep du Vieux Montréal lui a décerné à son tour un diplôme honoris causa et a inauguré la salle Madeleine-Arbour en son honneur. Le choix de nommer une salle à son nom résulte d’un concours qui s’est déroulé auprès de toute la communauté du cégep du Vieux Montréal.

Le comité de sélection, qui souhaitait honorer une femme ayant apporté une contribution exceptionnelle au Collège, au monde de l’éducation, au quartier ou à la société québécoise, a reçu un total de 31 propositions par 54 personnes, le nom de Madeleine Arbour ayant été proposé plusieurs fois. C’est ensuite un vote populaire qui a consacré le nom de Madeleine Arbour avec une nette majorité.

« Après avoir inauguré l’Espace Guy-Rocher en octobre dernier, nous tenions cette fois à honorer une femme. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour la proposition du nom de Madeleine Arbour à tel point que nous avons par la suite décidé, en plus de nommer une salle à son nom, de lui décerner un DEC honorifique, le premier dans l’histoire de notre cégep », a déclaré Mylène Boisclair, directrice générale du cégep du Vieux Montréal et présidente du comité de sélection.

L’événement, qui a réuni une soixantaine de personnes, s’est déroulé en présence de Mme Arbour, de sa famille, ainsi que des représentants de la communauté collégiale et des membres du conseil d’administration. Madame Arbour s’est dit « très touchée par cet honneur », elle qui affirme avoir adoré chaque année passée au cégep du Vieux Montréal.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je suis une très grande admiratrice de Madeleine Arbour. Je salue cet hommage. Mes Félicitations.

    Manon - 2018-06-14 18:43