Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 avril 2017 - 09:07

Justin Trudeau brille par son inaction pour défendre la gestion de l’offre, affirme Karine Trudel

Par Salle des nouvelles

À la suite de commentaires formulés par le président américain Donald Trump, le NPD demande au gouvernement libéral de se tenir debout pour les producteurs laitiers du Canada.

Dans une lettre envoyée au gouvernement libéral, la porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, la porte-parole du NPD en matière d'agriculture, Ruth Ellen Brosseau, et la porte-parole adjointe du NPD en matière d'éthique, la députée de Jonquière Karine Trudel, ont demandé à Justin Trudeau d'envoyer un message clair aux États-Unis et de s'engager à protéger le système de gestion de l'offre du Canada.

« L'ancien gouvernement conservateur et l'actuel gouvernement libéral ont fait en sorte que nos secteurs assujettis à la gestion de l'offre s'étiolent lentement, au moyen d'ententes comme l'AECG et le PTP, a déploré Tracey Ramsey. Ces concessions ont mis la table pour les attaques que le président Trump entend mener sous le couvert de la renégociation de l'ALENA. »

Le NPD rappelle qu’il a régulièrement demandé aux libéraux de donner aux producteurs des garanties selon lesquelles la gestion de l'offre sera protégée dans le cadre de la renégociation de l'ALENA. Les libéraux sont demeurés pratiquement silencieux quant à leurs priorités dans toute future négociation.

« Le gouvernement Trudeau doit se tenir debout pour les travailleurs et les fermiers canadiens, a ajouté Ruth Ellen Brosseau. Cela va au-delà des réductions tarifaires. Il en va de la force de notre économie, de la santé de nos industries, de la sûreté de la nourriture que nous mangeons et de la viabilité de nos fermes familiales locales. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.