Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 mars 2017 - 13:40

3 concours entrepreneuriaux créés à Saguenay

Mireille Jean, députée de Chicoutimi, en compagnie de Patrick Moisan directeur adjoint, du Centre d’art actuel bang, de Marc Plourde, président, du Fonds d’entraide communautaire (FEC) de Chicoutimi et d’Alexandre Harvey, président du CA de l’Association des entreprises du parc industriel du Haut-Saguenay (AEPIHS), annonçaient ce matin, la création de trois concours entrepreneuriaux.

Faire de son bureau une plateforme favorable à l’émergence de l’entrepreneuriat à Chicoutimi, voilà une des priorités que s’était données Mireille Jean pendant la campagne électorale du printemps dernier. Après quelques mois de réflexion sur la meilleure formule à adopter, la députée de Chicoutimi arrête son choix sur l’organisation de concours entrepreneuriaux.

« Il était important pour moi d’offrir un concours flexible, un concours qui s’adapte à l’entrepreneur et son projet et non l’inverse. Pour moi, on a certes l’entrepreneuriat industriel ou de services, mais, tout aussi important, on a aussi l’entrepreneuriat technologique, artistique, sportif, touristique, communautaire, etc. », précise Mireille Jean.

Consciente que chaque secteur a son propre écosystème, sa propre culture, la députée de Chicoutimi s’est assurée, pour l’organisation de chaque concours entrepreneurial, la participation de groupes bien ancrés dans leur milieu.

« J’ai présenté l’idée à quelques associations de différents milieux et à chaque approche, l’idée a reçu un accueil très enthousiaste. C’est pourquoi non pas un, non pas deux, mais trois projets sont proposés aujourd’hui », partage l’initiatrice du projet.

C’est donc avec beaucoup de fierté que Mireille Jean, la députée de Chicoutimi et ses partenaires annoncent aujourd’hui leur engagement à organiser trois concours sur :

- L’entrepreneuriat-industriel qui sera coordonné par l’Association des entreprises du parc du Haut-Saguenay

- L’entrepreneuriat artistique qui sera coordonné par le Centre d’art actuel bang

- L’entrepreneuriat communautaire qui sera coordonné par le Fonds d’entraide communautaire

Chaque organisme réalisera et coordonnera son concours et le tout avec le support du bureau de la députée.

Le concours vise plusieurs objectifs. D’abord encourager les personnes qui ont des idées d’entreprise à transformer leurs idées en projets d’affaires. Ensuite, identifier des entrepreneurs en devenir afin de les aider à poursuivre leur rêve et sélectionner un ou une entrepreneur(e) pour ensuite lui donner le support nécessaire au démarrage de son entreprise. Enfin, faire connaître les différentes facettes que prend l’entrepreneuriat et inspirer les entrepreneurs en devenir, les jeunes et les moins jeunes, à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Afin de s’adapter aux réalités du milieu couvert, chaque concours aura ses propres règles. Par contre, le grand prix comportera obligatoirement d’offrir une bourse au récipiendaire et de lui assurer un accompagnement et un encadrement propice à l’épanouissement de son projet entrepreneurial.

Avec une participation financière de la députée de 30,000$ pour les trois projets et celui des partenaires, le projet représente un investissement qui frôlera à son terme les 80,000$.

« Les entrepreneurs sont au cœur de notre économie industrielle à Chicoutimi et nous cherchons à toujours mieux les outiller. C’est pourquoi nous avons adhéré avec enthousiasme à la proposition de madame Jean. », a déclaré Alexandre Harvey, de l’AEPIHS.

« Nous travaillons d’arrache-pied afin de faire connaître à la population que nos artistes sont également des entrepreneurs et qu’ils sont partie prenante de notre économie régionale. C’est d’emblée que nous embarquons dans ce projet sur l’entrepreneuriat que nous a proposé madame Jean. », a souligné Patrick Moisan, du Centre d’art actuel bang.

« Le support des entrepreneurs communautaires est au cœur de notre mission. Avoir le support et la collaboration de la députée est un plus que nous ne voulions pas manquer » conclut Marc Plourde, du FEC.

Les détails et conditions de chaque concours seront annoncés dans les prochaines semaines lors des lancements respectifs des concours.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.