Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2017 - 12:59

Multiplication des incidents impliquant des drones : le CED dit détenir la solution

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

En réaction aux nombreux incidents impliquant des drones survenus au cours des derniers mois, le Centre d’excellence sur les drones (CED) d’Alma suggère d’être mandataire pour établir un programme de formation sur l’utilisation de ces appareils sans pilote.

Selon le directeur général du CED, Marc Moffatt, les moyens mis de l’avant jusqu’ici par Transports Canada pour sensibiliser les pilotes de drones n’engendrent pas les résultats escomptés. Le message ne passe pas et pendant ce temps, les incidents continuent de survenir, dit-il.

M. Moffatt rappelle que la mission du CED consiste notamment à soutenir le développement de la réglementation au Canada en étant un acteur de premier plan dans la représentation de l’industrie des drones et dans la diffusion d’information auprès de la société civile.

L’établissement d’un programme de formation sur l’utilisation des drones s’inscrit donc clairement dans la mission du CED, d’autant plus que la formation constitue un secteur d’intervention prioritaire pour l’organisme.

« Le CED suggère depuis longtemps d’être le mandataire dans l’établissement d’un programme de formation de ce genre. Nous avons entre autres proposé notre projet lors de la consultation sur le Transport tenue à Ottawa en 2016 en lien avec les incidents survenus près de Toronto et sur lequel le Centre siégeait, mais les actions posées par Transports Canada par la suite n’ont pas porté fruit», se désole Monsieur Moffatt.

Pour Monsieur Moffatt, les efforts de sensibilisation doivent être concentrés vers les jeunes.

« Il faut être présents où se trouve la clientèle cible et, surtout, utiliser les canaux de communication qui les rejoignent », poursuit-il.

Le Centre d’excellence sur les drones entend demander une rencontre avec le ministre des Transports Canada dans les meilleurs délais afin de discuter de ce mandat et des prochaines étapes.

« N’attendons plus avant d’être en mode solution », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Les jeunes n'ont pas le moyen de s'acheter des drones de $2,000.00 et plus. il faut que ça commence dans les commerces qui les vendent et qui leurs disent qu'ils peuvent faire voler ça partout, pas besoin d'une formation à gros prix pour savoir comment faire voler ça. Encore un moyen peu efficace pour faire de l'argent.

    Pierre - 2017-10-17 20:29