Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 février 2017 - 09:21

Un médecin rappelle l’importance d’intégrer la dimension spirituelle dans les soins aux malades

Par Salle des nouvelles

Le 9 février dernier, L’Institut de formation théologique et pastorale invitait la population à une conférence publique. En partenariat avec le comité des usagers de Chicoutimi et le Service de Soins spirituels de l’hôpital de Chicoutimi, la conférence donnée par Dre Sharon Hatcher a réuni plus de 75 personnes au pavillon du parc Rivière du Moulin.

C’est sous le thème « Spiritualité et soins de santé : enjeux, défis et opportunités » que madame Hatcher a livré le fruit de ses recherches.

Elle a parlé principalement de l’importance d’intégrer la dimension spirituelle du patient dans une approche globale des soins de santé, soulignant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la « santé » comme n’étant pas seulement l’absence de maladie, mais un bien-être bio psychosocial et spirituel.

Selon elle, il est temps de dissiper le tabou, en parler et faciliter l’intégration des soins spirituels auprès du patient.

En conclusion, Dre Sharon Hatcher nous rappelle que la santé spirituelle concerne tout un chacun de nous… médecins, personnel infirmier, familles, proches aidants ou autres.

C’est dans la cadre de la journée mondiale des malades qui se tient chaque année le 11 février que ces partenaires dans les domaines de la santé et de la spiritualité se sont unis afin de contribuer à faire connaître et reconnaître les défis « spirituels » qui sont au cœur des soins de santé apportés aux patients dans nos établissements de santé de la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.